Title Area

NOA Guides

Presentation Spéléologie Noa Guides

Présentation de la spéléologie

La spéléologie… c’est quoi ?

La définition la plus simple de la spéléologie est « l’étude et l’exploration des grottes ». Avant d’être apparentée aux activités de plein air, la spéléologie est une discipline scientifique.
C’est, d’ailleurs, littéralement sa traduction : « spélaion » qui signifie « grotte » et « logos » qui veut dire « science ».

La spéléologie est une activité qui consiste à repérer, étudier, cartographier et explorer les cavités souterraines.

La spéléologie sportive est un sport de plein air qui allie progression dans les cavités (à pied, sur cordes, parfois en plongée souterraine…) et connaissance de l’environnement de ces cavités (géologie, bio-spéologie, hydrologie…).
C’est une activité riche d’apprentissages, qui peut se pratiquer dès l’âge de 6 ans, pour les cavités les plus accessibles et faciles de progression.
On compte environ 70.000 grottes en France et quasiment 20.000 sur la montagne du Jura.

Pour aller plus loin :
Emission C’est pas sorcier – La spéléologie : https://www.youtube.com/playlist?list=PLIRvyKIDPGBsl27kSGT13rjVC9qEe6PnB

Histoire

Depuis la préhistoire, les hommes ont utilisé les grottes comme refuge lors des intempéries et comme protection contre les prédateurs et autres ennemis.
Les grottes ont toujours été entourées de nombreux mystères et croyances qui leurs ont conféré un côté mystique.
Cela n’a pourtant pas découragé certains ! Les premières « visites » des milieux souterrains remonteraient au XVIIIe.
Mais la date la plus importante pour la spéléologie est l’année 1888, qui marque la création de la spéléologie moderne grâce à E.-A. Martel, qui fonde la discipline scientifique qu’est la spéléologie, avec l’exploration la grotte de Bramabiau dans le Gard.
La curiosité est devenue une véritable discipline scientifique, avec ses sous-disciplines :
– La spéléogénèse : l’étude de la genèse des cavités,
– La géologie : l’étude des roches,
– L’hydrologie/hydrogéologie : l’étude de la circulation de l’eau dans les sols et les roches,
– La biospéologie : l’étude de la faune cavernicole (chauves-souris, insectes terrestres et aquatiques…)
– La topographie, l’archéologie et bien d’autres encore, sont autant de disciplines utilisées sous terre.

Ce n’est que très récemment que la spéléologie est sortie de son contexte purement scientifique pour devenir également une activité de loisir, intégrant la longue listes des activités de plein air.
Dans certains pays, la spéléologie reste une discipline scientifique réservée aux spéléologues de profession.
L’exploration et l’observation du milieu souterrain n’est parfois pas de tout repos !
Les spéléologues professionnels ou amateurs peuvent être amenés à parcourir des galeries accidentées, à progresser dans l’eau de rivières souterraines, à escalader des obstacles, à progresser sur cordes, à traverser des passages étroits…
La discipline demande alors un effort physique, souvent long et intense. Au caractère scientifique vient s’ajouter la dimension sportive, voire ludique, inhérente à la spéléologie. Ne l’oublions pas : la spéléologie demande un solide esprit d’équipe, à l’image d’une cordée en haute montagne.
Le « chacun pour soi » n’a pas sa place sous terre.

Où se pratique la spéléologie ?

La spéléologie se pratique dans des grands massifs à sols calcaires ou (en termes géologiques) karstiques.
En France, les zones de pratiques se répartissent entre le Jura, les pré-Alpes (Haute-Savoie, Savoie, Chartreuse, Vercors, Dévoluy), l’Ardèche, les Grands Causses, le Lot et les Pyrénées.
Il est également possible de faire de la spéléologie dans les tunnels de lave, comme sur l’île de la Réunion ou dans des cavités anthropiques (faites par l’homme) comme les mines ou les carrières.

Particularités spéléologiques

Chaque grotte a une température constante à l’année qui est en lien avec la localisation géographique de l’entrée. Lorsque le spéléologue est dans la cavité, qu’il soit midi ou minuit, que ce soit l’hiver ou l’été, rien ne change. La luminosité, la température, l’hygrométrie seront constamment la même.
Lors de l’exploration souterraine, le spéléologue utilise une topographie (dessin en plan et coupe de la cavité associé à un descriptif écrit) et peut s’aider d’une boussole ou d’un altimètre. Mais les appareils technologiques tels que le GPS ou le réseau de téléphone portable ne traversent pas le sol. L’exploration spéléologique permet donc une déconnexion totale ! Fait rare dans notre vie quotidienne et professionnelle ultraconnectée pour être relevé.

Matériel de base

Le spéléologue est équipé d’un matériel spécifique qui lui permet de se protéger de la rudesse des éléments présents dans les grottes et de se déplacer en sécurité.

équipement spéléologie noa guides
https://www.ffspeleo.fr/materiel-speleologie-75.html

Conclusion

La spéléologie est une activité mystérieuse qui ne laisse personne indifférent et qui peut initialement susciter de nombreuses craintes. Mais dès que l’on s’aventure sous terre pour découvrir ce monde fascinant et intemporel, il n’y a qu’une seule envie qui persiste : retourner explorer d’autres cavités !

Sources :
Vialal C. 2000. Dictionnaire de la spéléologie. Spelunca librairie ed.
Blant M. 2001. Le Jura. Delachaux et Niestlé

https://syndicat-speleo-canyon.org/
https://www.ffspeleo.fr/

Contact rapide

Vous avez un besoin ou une question ?
Vous pouvez nous contacter par mail ou téléphone.




    Bureau : 06 51 26 07 70

    En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de visites.